Posts Tagged ‘sauge’

Les directions en chamanisme

samedi, avril 3rd, 2010

Même si le tambour est un instrument fabuleux pour provoquer les changements d’état de conscience, allumer des bougies et brûler un peu d’encens ne suffira pas forcement au débutant pour réaliser un voyage chamanique. Pour se mettre en train on peut par exemple appeler les esprits des directions. Dans la majorité des traditions chamaniques, l’Est est lié au feu, le Sud à l’eau, l’Ouest à la terre et le Nord à l’air. En général, les occultistes associent l’Est à l’air, le Sud au feu, l’Ouest à l’eau et le Nord à la terre. Comment cette différence est-elle possible ? Tout simplement, il n’y a pas de vérité absolue. Il en va de même sur l’ordre d’appel des directions. Le plus classique est de commencer par l’Est, puis le Sud, ensuite l’Ouest, et enfin le Nord. Mais on peut trouver d’autres variantes, d’une tradition à l’autre ou dans une même tradition d’une personne à l’autre. Je pense notamment à la tradition Lakota, où les heyokas (clowns sacrés) appellent le s directions dans l’ordre inverse.

Un exercice intéressant pour se faire une idée personnelle est de voyager à la rencontre des esprits des directions et de leur demander qui ils sont, ce qu’ils représentent, à quoi ils sont liés. Bien sûr, rencontrer l’esprit d’une direction peut sembler totalement abstrait. Il ne faut pas se poser de questions. Il faut le faire et voir ce qu’il se passe. Quand j’ai réalisé ces quatre voyages, un par direction, j’ai trouvé un lien entre les directions et les saisons. L’Est lié au printemps, le Sud à l’été, l’Ouest à l’automne et le Nord à l’hiver. Par contre au niveau de la correspondance avec les éléments le résultat a été beaucoup moins académique. L’Est et le Sud était lié au feu, et, l’Ouest et le Nord à la terre. Bien sûr, des aspects différents du feu et de la terre. Mais il n’y avait ni eau ni air dans mon cercle. Cela n’a rien d’étonnant, la terre et le feu sont les deux éléments principaux pour moi.

Que vous ayez choisi les éléments de la tradition chamanique ou ceux de la tradition occultiste, ou alors votre propre perception des choses, voici un moyen de se mettre en train avant un voyage. Vous pouvez sur votre espace sacré, placer des objets qui rappellent l’élément lié à la direction. Par exemple l’encensoir et des plumes pour l’air, une bougie pour le feu, des pierres pour la terre, un bol d’eau pour l’eau. Placez-vous ensuite face à la première direction que vous voulez appeler. Fermez les yeux, et avec un hochet (maracas, calebasse, …) battez un rythme monotone comme pour voyager et sentez la direction, soit son esprit, soit l’élément qui lui est associé. quand vous êtes satisfait, passez à la direction suivante. On peut également chanter ou siffler en alternance avec le hochet.

Le hochet est l’un des instruments de musique le plus simple et le plus ancien. Dans de nombreuses traditions chamaniques, il est utilisé pour appeler les esprits. Il peut également être utilisé pour le voyage et dans le cadre de divers soins chamanique.

Le premier voyage chamanique au tambour

samedi, avril 3rd, 2010

Le but du premier voyage est de trouver son animal de pouvoir. Avec la pratique, on en a, bien entendu, toute une collection. Certains avec des spécialités. D’autres qui interviennent à un moment ou un autre de la vie.

Le but de ce voyage est de trouver le principal. L’animal gardien. Tout comme Alice, trouve une entrée qui descend dans la terre que vous connaissez, que vous pouvez facilement visualiser. Il faut que vous soyez en confiance avec cet endroit. Inutile de choisir le puits de la maison de vos parents si enfant, on vous a fait peur du puits.

Préparez votre espace sacré, purifiez-vous avec de la sauge. On peut indifféremment utiliser de la sauge blanche ou de la sauge de cuisine. Vous pouvez soit enfumer votre corps soit vous détendre dans la fumée de sauge. L’important est l’intention, pas le geste.

Ensuite soit vous disposez d’un tambour, soit vous utilisez un enregistrement. Les tambours chamaniques sont peu profonds et donc pas très bruyants. Il s peuvent être utilisés sans problèmes, même en ville. Lancez l’enregistrement ou battez à un rythme régulier qui vous convient. Personnellement, je voyage assis en tailleur en battant le tambour, mais on peut également voyager allongé avec un enregistrement. L’important est d’être à l’aise.

Formuler mentalement 4 fois votre intention « je veux descendre dans le monde d’en bas pour rencontrer mon animal de pouvoir ». Visualisez votre entrée puis passez-la. Au bout d’un moment, les images viennent d’elles-mêmes et vous descendrez dans un tunnel. Parfois ce n’est pas très visuel. On a plus l’impression de sentir l’environnement. Parfois on décroche et il faut essayer de se raccrocher à la dernière image. Sinon on recommence depuis le tunnel. Avec l’expérience, tout cela devient plus facile, mais ce n’est pas étonnant de rater les premières fois, surtout seul. En effet, la dynamique de groupe facilite beaucoup les choses.

Quand vous croisez un animal, demandez-lui s’il est votre animal de pouvoir. La réponse n’est pas toujours verbale. Parfois juste un geste amical, une étreinte, une invitation à monter sur son dos. Eviterzles animaux agressifs. D’une manière générale, évitez également les insectes et les non-mammifères dont on voit les dents. Ils sont la plupart du temps la correspondance spirituelle des maux que l’on peut avoir. Cela dit, encore une fois, ceci est juste indication et ne doit pas devenir un dogme. Ecoutez avant tout vos perceptions. Si un insecte semble être votre animal de pouvoir, pourquoi pas.

Chamanisme et espace sacré

samedi, avril 3rd, 2010

Il est important de se constituer un espace sacré. Pour commencer, un petit tapis sur le sol, une bougie, un peu de sauge qui brûle, cela suffit largement. Il peut être permanent ou mis en place avant un voyage. Cet espace sert de connexion à l’autre monde. Plus il sera riche, constitué d’objets qui ont un sens pour vous, plus il vous fera voyager. Sa simple vue, dans la pénombre des bougies et de la fumée d’encens vous fera déjà changer d’état de conscience.